No comment

Sur un chemin boisé

Nos cœurs et nos mains enchevêtrées

Souffle douloureusement expié

Mots sur des lèvres friselisés

Sur un chemin, enivrés

La pluie avait noyé

Pudeur envolée, abandon effréné

Une main avait plaqué …

Sur un chemin peu fréquenté

Le haut poissé

Rendait hommage, dévergondée,

Aux sentiments enfin dévoilés

Sur un chemin  oublié

Muette promesse prononcée

Aveu rendant inféodé

Annonçait une fin inconsciemment  prémédité

Sur un chemin jamais retrouvé

Gardant un souvenir  imprégné

Un doigt impudique viendrait se poser

Faisant renaître  un émoi oublié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *